Archives par mot-clé : mis-en-avant

La tête en archipel

la tête en archipel
d’Issa Valent

Hop-Frog est fier de vous présenter ce recueil de poèmes qui s’inscrit à merveille dans la collection Mixage.

Tentative de flottaison d’une voix sur une contre-basse. Un homme qui écrit des textes rencontre un homme qui joue de la musique. Croque notes et lignes de fuite dans une poésique semi improvisée. Identités multiples, têtes en archipel, oreilles à la dérive… de l’écart naît cette parole.
La première représentation de l’œuvre a eu lieu samedi 26 novembre à Combourg.

Lire au format epub

Lire au format pdf

Lire avec la liseuse Issuu

Acheter le livre imprimé

Livre 15×15
56 pages
Imprimé sur papier velin
par les imprimeries Henry des Abbayes, Fougères.
9€

Vous pouvez commander le livre auprès des éditions Hop-Frog
– en nous écrivant à contact à hop-frog.net
– en nous écrivant à Editions Hop-Frog, 25 rue Francis Benson, 13200 Arles

Adressez votre règlement par chèque à l’ordre de Hop-Frog
9€ + 1,75€ (frais de port) soit 10,75€

Facebooktwitter

Et tes soleils

Et tes soleils
de Thierry Paillard

Et tes soleils est le premier ouvrage de la collection Mixage, consacrée à la rencontre des écritures contemporaines littéraires et musicales ayant pour ambition d’être confiées au spectacle vivant. La sortie de l’ouvrage s’accompagne de la mise en écoute sur notre site de l’enregistrement de la dramatique radiophonique avec le Duo vibraphone-clarinette, de Hervé Legrand.

A l’origine de ce projet, une création en 2007 de la Compagnie le Rouge et le Vert au festival off d’Avignon inspiré de l’amitié qui lia Vincent van Gogh au facteur Joseph Roulin et à sa femme à Arles en 1890. Le texte de cette nouvelle pièce, poétique, intemporel et universel, questionne la place de l’artiste dans la société et la valeur de son art – avec en filigrane, Vincent van Gogh et sa création.

Synopsis de la pièce

Et tes soleils évoque l’utopie d’un peintre qui a voulu de toutes ses forces créer une coopérative d’artistes pour acquérir l’autonomie nécessaire au déploiement de son art. Il s’agit d’une série de gros plans sur quatre personnages, un peintre, un ouvrier, sa femme et une marchande d’art.
Thierry Paillard a voulu faire partager la modernité qu’il a ressenti à la lecture des correspondances de Vincent van Gogh, un artiste conscient d’être au cœur d’un monde où les petites gens ont tout à dire sur l’art. Inspiré par l’amitié entre le facteur Roulin et le peintre qui voulait créer un collectif d’artistes dans le Sud de la France, l’auteur superpose les sensations d’hier à celles d’aujourd’hui. Il utilise ainsi le jeu des sentiments comme une palette de couleurs dans l’écriture dramatique. La musique de Hervé Legrand prolonge l’intériorité des personnages, leurs regards, leurs silences.

Livre 15×15
40 pages
Imprimé sur papier velin
par les imprimeries Henry des Abbayes, Fougères.
9€

Vous pouvez commander le livre auprès des éditions Hop-Frog
– en nous écrivant à contact à hop-frog.net
– en nous écrivant à Editions Hop-Frog, 25 rue Francis Benson, 13200 Arles

Adressez votre règlement par chèque à l’ordre de Hop-Frog
9€ + 1,75€ (frais de port) soit 10,75€

 


Ecoutez la dramatique radiophonique

Facebooktwitter

La planète malade

La planète malade
Guy Debord
1971

Essai prémonitoire sur la condition écologique de l’homme moderne, ce texte de Guy Debord est d’une actualité prégnante.

« Après l’échec fondamental des tous les réformismes du passé – qui tous aspiraient à la solution définitive du problème des classes -, un nouveau réformisme se dessine, qui obéit aux mêmes nécessités que les précédents : huiler la machine et ouvrir de nouvelles occasions de profit aux entreprises de pointe. Le secteur le plus moderne de l’industrie se lance sur les différents palliatifs de la pollution, comme sur un nouveau débouché, d’autant plus rentable qu’une bonne part du capital monopolisé par l’État y est à employer et manoeuvrer.»

EPUB
La_planète_malade.epub

PDF écran
La_planète_malade.pdf

PDF prêt à imprimer (mode d’emploi)
La_planète_ malade_pai.pdf

Facebooktwitter

A propos du végétarisme

A propos du végétarisme
Elisée Reclus
1901

Essai publié la première fois en mars 1901 dans La réforme alimentaire (Volume V, n° 3), l’organe des Sociétés Végétariennes de France et de Belgique. Cette revue était publiée le 15 de chaque mois de 1881 à 1914.

« Des hommes d’une si haute valeur, hygiénistes et biologistes, ont étudié à fond les questions relatives à la nourriture normale, que je me garderai bien de faire ici preuve d’incompétence en donnant aussi mon opinion sur l’alimentation animale et végétale. A chacun son outil. N’étant chimiste ni médecin, je ne parlerai point d’azote ni d’albumine, je ne reproduirai point les dosages fournis par les analystes et me bornerai simplement à raconter mes impressions personnelles, qui certainement coïncideront avec celles de beaucoup de végétariens. Je flânerai dans ma propre vie et m’arrêterai à l’occasion pour faire une remarque suscitée par les petites aventures de l’existence. »

L’essai est téléchargeable ci-dessous aux formats epub, pdf à lire à l’écran ou pdf prêt à imprimer.

EPUB
A_propos_du_végétarisme.epub

PDF écran
A_propos_du_ végétarisme.pdf

PDF prêt à imprimer (mode d’emploi)
A_propos_du_ végétarisme_pai.pdf

Facebooktwitter

Moi je veux écrire l’avenir

Ce livre est le fruit d’un long cheminement de création vécu depuis 2002 dans les quartiers d’Arles avec des femmes et des jeunes filles rencontrées au cours d’ateliers d’écritures, de peintures et de théâtre. Paroles, formes et couleurs se sont dévoilées, jour après jour, laissant de côté le noir des interdits, le noir des cités, le noir des absences. Entre ici et là-bas, elles gardent en secret un monde intérieur qui se révèle aujourd’hui au fil de ces pages. Ce livre, proposé par la compagnie de l’ambre, interroge l’intime et comment la poésie s’échappe des murs, des voiles, des conditionnements. Il est la réinscription d’une mémoire dans le présent vers un futur… Une  transmission.

Les auteurs sont les femmes et jeunes filles des quartiers d’Arles, Delphine Manjard photographe, Chris Voisard plasticien et Claudine Pellé auteur.

Facebooktwitter